Les effets indésirables les plus fréquemment connus de Rivastigmine sont des nausées, des douleurs à l'estomac et des vomissements, la perte d'appétit, l’anorexie, les douleurs abdominales, des selles noires, saignantes, ou de couleur asphalte, des crachats de sang ou des vomissures semblable à des graines de café, l’étourdissement, l’évanouissement, des douleurs thoraciques, des maux de tête, la perte de conscience, l’agitation, la phobie, les douleurs ou brûlures à l’urination. L’alcool n’a pas d’influence sur l’efficacité de ce médicament. Comme pour tout traitement instauré chez des patients atteints de démence, le traitement par Rivastgmine ne doit être entrepris que si une personne aidante peut administrer et surveiller régulièrement le traitement. L'acétylcholine est une substance importante dans le processus de la mémoire, la pensée et le raisonnement. Des réactions cutanées au site d'application peuvent survenir avec le dispositif transdermique de rivastigmine et sont généralement d'intensité légère à modérée. Cette condition est accompagnée d’une forte perte de mémoire mais aussi d’une perte de notion de temps, de l’orientation et de la pensée abstraite.